4 juillet 2011

Le château de Betzdorf

Betzdorf, un charmant petit village luxembourgeois, au bord de la Syre, et non loin des hauteurs du Potaschberg et du Widenberg, est situé à 23 kilomètres de Luxembourg. C’est là que le prince héritier Jean de Luxembourg et son épouse, née princesse Joséphine-Charlotte de Belgique, vinrent s’y établir, à la stupéfaction des Luxembourgeois. Cette demeure était, hormis au niveau local, totalement inconnue.

L'entrée principale conduisant dans la cour latérale

Ce château, même s’il s’agit plus d’une grande villa relativement moderne, n’est pas à confondre avec l’ancien château de Betzdorf, mais dont les seigneurs cédèrent au baron de Reinach une partie de leurs terres où furent, bien des années plus tard, construite l’actuelle demeure. Ces terres passèrent ensuite à la famille Müller Laval et s’étalaient sur 125 hectares. En 1911, est érigée une maison de campagne imposante d’après les plans de Paul Schultze-Naumberg (1869-1949), un Berlinois, architecte et éminent critique d’art, même s’il s’avérera être ensuite au service du régime nazi. Il a été de même question d’englober la forêt privée de Biwer et d’y aménager diverses promenades.

La propriété, vue depuis l'ouest, avec un petit bassin d'eau

La même vue, aujourd'hui (© Site de S.E.S.-Global)

Les travaux prennent fin en 1919, ceux-ci furent perturbés par la Première Guerre Mondiale. Les propriétaires viennent s’y installent, après avoir réalisé un raccordement à l’eau et l’installation d’une ligne de téléphone. Mais les frais inhérents à la demeure vont devenir trop importants à supporter. En 1926, par exemple, les frais de chauffage dépassent les 80.000 francs ! Monsieur René Müller Laval se voit dans l’obligation de louer un appartement à Dommeldange, abandonnant son château.

Le château depuis la cour intérieure

En 1934 et 1935, la famille bruxelloise Birnell-Coty y passe plusieurs vacances, elle est même désireuse d’acheter mais finalement se rétracte. Il faut attendre la période de l’occupation nazie pour que le château soit réaffecté : les Jeunesses Hitlériennes en font l’acquisition, et l’administration allemande met même au point une école « ménagère », empreinte de la discipline nazie.

Les dépendances

En 1944, comme tous les biens acquis par l’ennemi, la propriété est mise sous séquestre. Elle verra par la suite le passage de quelques colonies de vacances belges, et l’État, qui en est devenu le propriétaire, désire ensuite y installer une colonie pénitentiaire pour femmes et entreprend des travaux de réaffectation.

Le prince héritier Jean de Luxembourg et Joséphine-Charlotte
posant devant le château et une voiture, cadeau de la colonie luxembourgeoise
aux Etats-Unis

Mais finalement, suite aux fiançailles du prince héritier Jean de Luxembourg, fils de la grande-duchesse Charlotte et du prince Félix de Bourbon-Parme, l’État met à disposition du futur couple la propriété. Elle a cependant perdu de sa superficie, elle s’entend désormais sur 35 hectares et 80 ares, pour être précis. Elle comprend la demeure principale, mais aussi des dépendances, des biens ruraux et forestiers, même si la forêt d’antan a depuis lors été fort décimée, il n’est d'ailleurs plus question que de bois.


La déclaration de propriété est établie le 7 mars 1953 et le couple s’y installe dès son mariage le 9 avril de la même année. La ville de Luxembourg offre alors au couple une sculpture de l’artiste luxembourgeois Auguste Trémont (1892-1980), représentant un chevreuil et qui sera placée à l’orée du bois. Un petit terrain de golf sera également aménagé ainsi qu’une roseraie.

La terrasse du château

La sculpture de A. Trémont, située à l'orée du bois

Le prince Jean occupe la partie droite du bâtiment principal, alors que les chambres de la partie gauche sont destinées à Joséphine-Charlotte. Ils ne resteront pas très longtemps seuls puisque naît le 17 février 1954 la princesse Marie-Astrid. Elle est née au Betzdorf, tout comme ses frères et sœurs qui suivront : le prince Henri, actuel grand-duc, le 16 avril 1955, les jumeaux Jean et Margaretha le 15 mai 1957 et le prince Guillaume le 1er mai 1963.

La chapelle

Jean est nommé lieutenant-représentant par sa mère la grande-duchesse en 1961 et elle abdique en son profit le 12 novembre 1964. La famille alla donc s’installer au château de Colmar-Berg qui venait d’être rénové et quitta définitivement Betzdorf le 18 novembre 1964.

© Site de S.E.S.-Global

A partir de cette date la propriété devient une maison de soins, et ce jusqu’en 1982. Cette même année, en juillet, elle reçoit la visite de plusieurs milliers de scouts venus fêter pendant plusieurs jours les 75 ans du mouvement scout JUBICA. En 1986, la Société Européenne des Satellite (S.E.S.), aujourd’hui S.E.S.-Global, en fait l’acquisition et y installe son siège social. Cette société anonyme est le plus grand opérateur de satellite au niveau mondial, d’ailleurs des dizaines d’énormes paraboles ont été installées dans la propriété, à l’arrière du château. Cette société possède toujours le château, qui a par ailleurs récemment été rénové.

© Tangram S.A.

Source principale : Pierre Grégoire (1954), Betzdorf, idylle royale, Luxembourg, Éditions du Centre

6 commentaires:

  1. 1° Il me semble que le roi Albert II et la reine Paola s'y sont rendus lors de leur voyage d'Etat au grand-duché de Luxembourg en 1994, mais je n'en suis pas certain.

    2° Si la grande-duchesse Charlotte et le prince Félix habitaient au château de Colmar-Berg avec leurs enfants célibataires, je ne comprends pas pourquoi les grands-ducs héritiers ne se sont pas installés en 1953 au château de Fischbach. Est-ce qu'il était habité par un autre membre de la famille grand-ducale?

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle construction!j'aime beaucoup les chateaux et celui-ci est vraiment beau,merci Valentin,
    je voudrais savoir si l'on peut le visiter.
    Merci pour ce blog qui m'enchante de plus en plus!

    RépondreSupprimer
  3. Petit Belge,
    1° Peut-être ont-ils visités ce lieu dans le cadre d'une visite à la société qui possède cette propriété. Mais je n'ai pas d'informations là dessus.

    2° Colmar-Berg était en effet l'habitation destinée au Chef d’État depuis 1948 (en l’occurrence la grande-duchesse Charlotte). Mais le château nécessitera de gros travaux de rénovation, dès lors Charlotte et Félix restent à Fischbach qu'ils occupent depuis 1945. Et il sera donc nécessaire à l’État de trouver une autre demeure aux grands-ducs héritiers. Les travaux de rénovation de Colmar-Berg s'achèvent juste pour l'accession au trône du grand-duc Jean qui s'y installe, tandis que sa mère continuera d'habituer Fieschbach jusqu'à la fin de sa vie.

    Serar,
    Étant la propriété de la société S.E.S.-Global, je doute que la propriété soit ouverte au public. Je pense que le site doit être mis sous haute sécurité vu les activités qui s'y déroulent. Peut-être est-il ouvert occasionnellement, comme par exemple lors de "journées du patrimoine"...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Valentin pour ta réponse. Oui, je pense qu'ils se sont rendus en 1994 dans cette Société Européenne des Satellites, mais je n'en suis plus certain à 100%. Ayant vu les deux demeures "en vrai", le château de Fischbach a plus de charme et d'élégance que l'imposant château de Colmar-Berg. Leur situation est également différente : le château de Fischbach est sur un éperon rocheux qui domine le village, tandis que le château de Colmar-Berg est enclavé entre les habitations du village.

    RépondreSupprimer
  5. Un grand merci de repondre aux visiteurs et si rapidement,cela me fait plaisir.
    bonne journee

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer