14 avril 2012

"Le prince Charles de Belgique" de Vincent Leroy


Vincent Leroy est un passionné de l'histoire belge contemporaine et il oriente notamment ses recherches sur la famille royale. Ainsi, il est l'auteur de "Chroniques du règne d'Albert II" (2005), "Les 70 ans de la reine Paola" (2008), "Le prince Laurent et la princesse Claire de Belgique" (2009). Il y a peu, sa dernière biographie est parue, portant sur la princesse Astrid, premier ouvrage sur la fille du roi Albert II et dont il avait été question sur Royalement Blog. Désormais, c'est sa biographie sur le prince Charles de Belgique, sortie en 2007, que l'auteur propose dans son intégralité en téléchargement gratuit via le site des éditions Kolophon (sélectionnez l'onglet "Bibliothèque" en haut ; puis cliquez sur la couverture du livre ; vous pourrez ensuite télécharger sous le format Pdf l'ouvrage). Il vous est toujours néanmoins possible de commander ce livre de 165 pages en format papier via le site des éditions Imprimages.

Le prince Charles de Belgique, né en 1903, est le deuxième enfant du roi Albert Ier et de la reine Elisabeth. Il reçoit le titre de comte de Flandre. En 1914, ses parents l'envoient faire ses études en Angleterre. Après sa formation militaire dans la marine britannique, il mène une vie tranquille et discrète jusqu'en 1944. Lors de la déportation du roi Léopold III, le prince Charles s'enfuit du palais royal et se cache pendant plusieurs semaines en Ardenne.

En septembre 1944, la Belgique est libérée mais Léopold III est toujours détenu par les Allemands. Les Chambres réunies nomment son frère régent du royaume. Sous la Régence, la vie reprend. L’Office National de Sécurité Sociale (O.N.S.S.), pilier du système social belge, voit le jour. Charles reçoit en Belgique le roi George VI, le général Eisenhower, le maréchal Montgomery, Winston Churchill, le général de Gaulle, etc. Il se rend en Angleterre, au Congo, aux États-Unis, au Canada et au Vatican. Le Régent exerce pendant six ans ses nouvelles fonctions avec sérieux et simplicité, et est apprécié du monde politique et de Winston Churchill. Beaucoup d'historiens estiment que c'est lui qui a sauvé l'institution monarchique. Par contre, le Roi et les léopoldistes lui reprochent son manque de soutien durant la Question Royale.

Le 20 juillet 1950, la fin de l'impossibilité de régner est votée au Parlement. La Régence marque la fin des pouvoirs personnels du Roi. La fédéralisation de la Belgique, l'indépendance du Congo et la prise de décisions communes par l'Union Européenne et l'Otan vont encore accentuer cette diminution des prérogatives royales au cours des décennies suivantes.

Après 1950, Charles coupe les ponts avec sa famille et se réfugie dans sa propriété de Raversijde à la côte belge, où il s'adonne à sa passion pour la peinture sous le nom de Karel van Vlaanderen. Il renonce à sa dotation. Les dernières années de sa vie sont marquées par plusieurs procès intentés par le prince contre ses conseillers financiers et par ses expositions de peinture qui suscitent la curiosité et l'intérêt du public.

Charles décède le 1er juin 1983 à l'hôpital du Sacré-Coeur d'Ostende et la Belgique organise des funérailles nationales pour son ancien régent. Il repose dans la crypte royale de l'église Notre-Dame de Laeken. Inauguré en 1992, le Mémorial Prince Charles à Raversijde raconte sa vie et son œuvre artistique, et permet de visiter la maison de pêcheurs où il a vécu de 1950 à 1983.

Retrouvez sur Pro Belgica Hainaut une série de trois articles sur le Domaine Provincial de Raversijde :
- le Mémorial Prince Charles
- le Mur de l'Atlantique
- Walraversijde

2 commentaires:

  1. Bonsoir, j'ai appris que le Prince Charles avait acheté en 1960 une voiture de marque Ferrari 250 GT PF coupe ,couleur Tète de nègre intérieur cuir naturel,qu'il est allé chercher lui-même a l'usine Ferrari .avez-vous des Photos ou des anecdotes ?
    Cordialement
    Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucune information à ce sujet, ni d'anecdotes. Je ne jamais lu où que ce soit que le prince Charles aimait les voitures de sport. Mais c'était le cas du roi Léopold III et de la princesse Lilian. Peut-être s'agit-il de l'ex-roi Léopold plutôt que son frère ?

      Supprimer