Famille royale belge


La Belgique a gagné son indépendance en 1830 en se débarrassant du joug hollandais. Après la proclamation officielle de l'indépendance, les membres du Congrès National se sont exprimés à 174 voix contre 13 pour une monarchie constitutionnelle représentative, avec un chef héréditaire, et dont sera exclu perpétuellement tout membre de la Maison d'Orange-Nassau le 19 novembre 1830. Après plusieurs scrutins, le prince Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (1790-1865) a été élu « Roi des Belges » par 152 voix sur 196 le 4 juin 1831. Il a prêté serment le 21 juillet 1831 sur le parvis de l'église Saint-Jacques-sur-Coudenberg à Bruxelles, ce qui le fait effectivement devenir le premier souverain de la dynastie belge. Cette date est, depuis 1890, le jour de la Fête Nationale.


Le roi Léopold Ier a épousé en 1832 la princesse Louise-Marie d'Orléans (1812-1850), une des filles du roi des Français, Louis-Philippe Ier. Le couple a eu quatre enfants : Louis-Philippe-Léopold (1833-1834), Léopold (1835-1909), Philippe (1837-1905), l'héritier, et Charlotte (1840-1927). Le premier souveraine belge est décédé le 10 décembre 1865.


Le roi Léopold II a prêté serment le 17 décembre 1865. Il avait épousé en 1853 l'archiduchesse Marie-Henriette de Habsbourg-Lorraine (1836-1902), nièce de l'empereur François Ier d'Autriche. Le couple a eu quatre enfants : Louise (1858-1924), Léopold (1859-1869), Stéphanie (1864-1945) et Clémentine (1872-1955). De 1884 à 1908, il fut le souverain à part entière de l'Etat Indépendant du Congo qu'il céda ensuite à la Belgique, devenant ainsi la colonie du Congo belge. Le roi Léopold II est décédé le 17 décembre 1909.


L'unique fils de Léopold II est mort sans avoir atteint dix ans en 1869. Les filles ne pouvant accéder au trône, la succession devait donc être assurée par une branche collatérale, et en premier lieu son frère, Philippe. Le comte de Flandre, qui avait épousé en 1867 la princesse Marie de Hohenzollern-Sigmaringen (1845-1912), a eu cinq enfants : Baudouin (1869-1891), Henriette (1870-1948), Joséphine (1870-1871), Joséphine (1872-1958) et Albert (1875-1934). Léopold II voyait en son neveu, Baudouin, l'héritier présomptif face à un frère qui était sourd et désintéressé du pouvoir. Le prince Baudouin est cependant décédé prématurément à 21 ans en 1891.
 

C'est donc son autre neveu, Albert, qui est devenu le troisième monarque belge en prêtant serment le 23 décembre 1909. En 1900, il avait épousé la duchesse Elisabeth en Bavière (1876-1965), fille du duc Charles-Théodore en Bavière. De cette union sont nés trois enfants : Léopold (1901-1983), Charles (1903-1983) et Marie-José (1906-2001). Lors de la Première Guerre Mondiale, il prit le commandement de l'armée belge. Il est décédé accidentellement lors du chute d'escalade le 17 février 1934.


Le roi Léopold III a prêté serment le 23 février 1934. Il avait épousé en 1926 la princesse Astrid de Suède (1905-1935), nièce du roi Gustave V. Ils ont eu trois enfants : Joséphine-Charlotte (1926-2005), Baudouin (1930-1993) et Albert (1934). Lors du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, il a pris, comme son père, le commandement de l'armée pendant dix-huit jours et a signé la capitulation belge le 28 mai 1940. En désaccord avec ses ministres, il a décidé de rester seul en Belgique plutôt que de se rendre en exil à Londres avec son gouvernement. Suite à cette décision, le gouvernement belge l'a alors placé dans l' « impossibilité de régner », selon l'article 96 de la Constitution. En 1941, le souverain, veuf, s'est remarié avec Mary-Lilian Baels (1916-2002), union dont sont issus Alexandre (1942-2009), Marie-Christine (1951) et Marie-Esmeralda (1956). Ces enfants du second lit ne sont pas dynastes. Il a été déporté en 1944 avec sa famille en Allemagne avant d'être libéré en 1945 par les Américains. La famille s'est ensuite installée en Suisse jusqu'en 1950.


A la Libération en 1944, le roi Léopold III ne se trouve alors plus sur le territoire national. Une régence s'impose alors avec le frère du roi, Charles, élu par les Chambres réunies. Il a prêté serment le 20 septembre 1944. Après la Libération du roi Léopold III et de sa famille, la classe politique belge est opposée au retour du souverain suite à son choix de n'avoir pas suivi son gouvernement en exil et son attitude durant la guerre. Cette période est appelée « Question Royale ». Le prince Charles, comte de Flandre, a exercé cette fonction jusqu'au 20 juillet 1950, date à laquelle les Chambres réunies ont mis fin à l' « impossibilité de régner » du roi Léopold III qui est renté en Belgique le 22 juillet. Cette décision fut motivée par la consultation populaire, organisée le 12 mai 1950, et dont résultait 57,68% de voix en faveur du retour du souverain.
   

Mais les résultats étaient contrastés et une partie de la population n'a pas accepté ce retour et a manifesté massivement dans la rue. Ces événements apparaissent comme le paroxysme de la « Question Royale » et ont fait trois morts à Grâce-Berleur. Cette situation a poussé le roi Léopold III a délégué ses pouvoirs royaux à son fils aîné, Baudouin. Le 11 août 1950, le Prince Royal est devenu lieutenant-représentant du royaume après avoir prêté serment. Constatant le rassemblement des Belges autour de son fils, Léopold III a abdiqué le 16 juillet1951, son fils ayant désormais atteint ses 21 ans.

Le roi Baudouin a prêté serment le 17 juillet 1951. En 1960, le Congo accède à son indépendance et le souverain se marie avec doña Fabiola de Mora y Aragón (1928). Le couple n'a pas pu avoir d'enfants. Suite à son impossibilité morale de sanctionner et promulguer la loi dépénalisant l'avortement, le Conseil des ministres a placé le souverain dans l' « impossibilité de régner » le 3 avril 1990, selon l'article 96 de la Constitution, afin que les ministres sanctionnent seuls cette loi. Le roi Baudouin a été rétablit dans ses prérogatives par un vote des Chambres réunies le 5 avril 1990. La loi salique a été abrogée en 1991, faisant entrer la princesse Astrid et sa descendance dans l'ordre de succession au trône. Le roi Baudouin est décédé le 31 juillet 1993.



Le roi Albert II a succédé à son frère aîné en prêtant serment le 9 août 1993. En 1959, il a épousé donna Paola Ruffo di Calabria (1937). Le couple a eu trois enfants : Philippe (1960), Astrid (1962) et Laurent (1963). Dans le cadre de ses vingt ans de règne, comme la rumeur courrait depuis des mois, il a annoncé lors d'un discours le 3 juillet 2013 son choix d'abdiquer le jour de la Fête Nationale. Le roi Albert II a donc passé le flambeau à son fils Philippe le 21 juillet 2013.


Le roi Philippe a prêté serment le 21 juillet 2013, le jour de l'abdication de son père. Il a épousé en 1999 Mathilde d'Udekem d'Acoz (1973). Le couple a eu quatre enfants : Elisabeth (2001), Gabriel (2003), Emmanuel (2005) et Eleonore (2008).
 

La princesse Elisabeth, duchesse de Brabant, est l'héritière au trône. Avec l'abrogation de la loi salique en 1991, elle est la première héritière présomptive de la dynastie belge.

Ordre de succession au trône
  1. S.A.R. la princesse Elisabeth de Belgique, duchesse de Brabant (2001) ;
  2. S.A.R. le prince Gabriel de Belgique (2003) ;
  3. S.A.R. le prince Emmanuel de Belgique (2005) ;
  4. S.A.R. la princesse Eleonore de Belgique (2008) ;
  5. S.A.I. & R. la princesse Astrid de Belgique, archiduchesse d'Autriche-Este, princesse royale de Hongrie, de Bohême et de Croatie, duchesse de Modène (1962) ;
  6. S.A.I. & R. le prince Amedeo de Belgique, archiduc d'Autriche-Este, prince royal de Hongrie, de Bohême et de Croatie, prince de Modène (1986) ;
  7. S.A.I. & R. la princesse Maria-Laura de Belgique, archiduchesse d'Autriche-Este, princesse royale de Hongrie, de Bohême et de Croatie, duchesse de Modène (1988) ;
  8. S.A.I. & R. le prince Joachim de Belgique, archiduc d'Autriche-Este, prince royal de Hongrie, de Bohême et de Croatie, prince de Modène (1991) ;
  9. S.A.I. & R. la princesse Luisa-Maria de Belgique, archiduchesse d'Autriche-Este, princesse royale de Hongrie, de Bohême et de Croatie, duchesse de Modène (1995) ;
  10. S.A.I. & R. la princesse Laetitia-Maria de Belgique, archiduchesse d'Autriche-Este, princesse royale de Hongrie, de Bohême et de Croatie, duchesse de Modène (2003) ;
  11. S.A.R. le prince Laurent de Belgique (1963) ;
  12. S.A.R. la princesse Louise de Belgique (2004) ;
  13. S.A.R. le prince Nicolas de Belgique (2005) ;
  14. S.A.R. le prince Aymeric de Belgique (2005)